Les Musiciens

L’ensemble Hesperis place des musiciens européens prestigieux spécialisés dans la musique ancienne, pratiquant les musiques improvisées et la musique contemporaine, sous la direction de Heroan Loiret, claveciniste et chef. 

Les musiciens d’Hesperis jouissent d’une expérience riche et multiple de par leurs engagements dans divers orchestres d’Europe et veulent s’appuyer sur cette dynamique d’unité transfrontalière pour faire vivre leur musique et leur passion. 

D’inspirations variées de par leurs origines, les interprétations des musiciens de l’ensemble Hesperis vous feront traverser les influences et les styles d’une musique infiniment riche dans une fusion artistique unique.

HEROAN LOIRET
Clavecin et direction

Heroan Loiret est claveciniste, chef et directeur artistique de l’ensemble HESPERIS. Il est aussi claveciniste et organiste titulaire de l’Orchestre Régional de Bayonne Côte Basque et professeur titulaire de clavecin au conservatoire régional de Bayonne. Il donne régulièrement des récitals de clavecin.

Il obtient son premier prix au conservatoire supérieur de musique de Lyon en basse continue en 2008, et son CA (certificat d’aptitude au professorat) en musique ancienne / clavecin en 2010. Diplômé (DEM de clavecin) également en 2002 à Villeurbanne, il a commencé ses études à Nice d’où il est originaire.

Il s’est formé en clavecin et basse continue auprès de Yves Rechsteiner, Béatrice Martin et Mireille Podeur. Il a également mené des études direction de choeur au conservatoire supérieur de Genève avec Michel Corboz et au CNSM de Lyon avec Bernard Tétu, a effectué des stages auprès de grands chefs tels que Frieder Bernius, Valérie Fayet. Il a étudié également la composition, l’écriture et le répertoire anciens (moyen âge et renaissance), ainsi que le chant lyrique et la technique vocale.

Il a joué notamment sous la direction de Jean Claude Malgloire, Michel Laplénie, Kenneth Weiss, Bernard Tétu, Rachel Podger, Lucas Guglielmo…

Aujourd’hui, il est également pianiste de jazz professionnel, jouant dans diverses formation (duo guitare/piano avec Marc Alibert, Go Swing…), notamment aux festivals de Jazzaldia (Saint Sebastien), de Capbreton (Aout of jazz), au sein de la formation de Latin Jazz en sextet ZIGJAZZUNIT.

ROSELYNE MARTEL BONNAL

Soprano

Roselyne Martel-Bonnal est l’arrière petite fille du compositeur et organiste français, Ermend Bonnal.

Après des études de piano, de clavecin, de chant baroque et classique aux Conservatoires Nationaux de Nice et de Paris, elle obtient son DEM de chant à l’unanimité et une licence de musicologie à la Sorbonne.

Elle se perfectionne à la Hochschule de Munich et au Mozarteum de Salzbourg. Elle participe également à de nombreuses master-classes et reçoit ainsi les conseils de Lorraine Nubar, Dalton Baldwin, Françoise Pollet, Udo Reinemann et Nadine Denize.

Lauréate du concours « Les Saisons de la Voix » de Gordes (Avignon) en novembre 2010, elle chante en juillet 2011 au côté du ténor Jean Paul Fauchécourt, du pianiste Jeff Cohen et du comédien Didier Sandre au Théâtre des Terrasses de Gordes.

Sur scène, elle incarne le rôle-titre dans Die Grossherzogin von Geroldstein d’Offenbach et celui de Rosalinde dans Die Fledermaus de Johan-Strauss au théâtre de Raincy (Paris) et les rôles de Pamina dans La Flûte enchantée et de la Comtesse dans Les Noces de Figaro de Mozart au Goetheanum-Buhne à Dornach (Suisse). Elle est aussi Alcina de Haendel, Violetta dans la Traviata de Verdi, Musetta dans La Bohème de Puccini et le Feu dans L’enfant et les Sortilèges de Ravel.

Toujours soucieuse de rencontres et de découvertes musicales, elle explore en concert un vaste répertoire de la musique contemporaine tels que les Four Tonal Songs de Phillip Cooke (Oriel College Music Society/ Oxford), le cycle » Oh fair to see  » de Gerald Finzi (CNR de Paris), « L’Ecole buissonnière » d’Isabelle Aboulker ou encore le cycle « Mon coeur qui s’oublie » sur des poèmes de Paul Verlaine du compositeur anglais David Maw qui lui sont dédiées (St Mary de Virgin Oxford/ CNR de Paris).

Elle est l’invitée de nombreux festivals internationaux tels que le Festival du Mont Dore en 2006 (Der Hirt auf dem Felsen de Schubert et Sechs deutsche Lieder de Spohr), le Festival Music at the King Charles de Tunbridge Wells en 2009, le Festival d’Istanbul en 2010, le Festival Jeux d’orgues de Blois en août 2012, le Festival des Etés d’Hanneucourt ( Sur les traces de Nadia et Lili Boulanger) en 2015 ou encore celui d’Aix les Bains (Schéhérazade de Ravel et Les Nuits d’été de Berlioz) en 2016.

En janvier 2017, elle sort son premier album « Idylle » chez Calliope consacré aux mélodies d’Ermend Bonnal. En septembre 2017, elle fait la rencontre de Michel Plasson et aborde avec lui le rôle de Louise de Charpentier et de Thaïs de Massenet. Elle crée, en novembre 2017, le Magnificat pour soprano, chœur et orchestre du compositeur David Maw  au Festival Brandebourg de Londres (Temple Church). En juillet 2018, elle se produira avec l’Ensemble Hesperis sur le thème de « L’Orient s’invite à la cour »  au Festival international de musique ancienne de Callas.

Miron ANDRES
Viole de gambe

Miron Andres est né en 1989 en République Tchèque. Après des études musicales classiques, il commence l’apprentissage de la viole de gambe auprès de Brigitte Gasser à Bâle (Suisse) et est admis au Conservatoire de Vienne (Autriche) dans la classe de Pierre Pitzl. Il complète son Bachelor dans la très renommée Schola Cantorum Basilensis de Bâle auprès de Randall Cook, spécialiste du répertoire médieval et renaissance.

En 2014, il obtient un Master au Conservatoire d’Amsterdam, se perfectionnant à la viole de gambe auprès de Mieneke Van der Velden, et au violone et double basse auprès de Maggie Urquhart. Il suit les conseils avisés de grands violistes en Europe et Outre-Atlantique tels que Martin Bauer, Nima Ben David, Tore Eketorp, Joshua Cheatham et Sarah Cunningham.

Il joue au sein de plusieurs ensemble tels que Sestina Consort, Sweet Violence, Sweelinck orchestra et se produit en tant que soliste en Suisse, Autriche, Allemagne, France, Belgique, Roumanie, Pays Bas, Angleterre et Israel. 

NATHALIE PETIBON

Hautbois baroque

Après un double cursus d’études musicales (diplôme de spécialisation en hautbois ancien au CRR de Paris en 2013) et littéraires (doctorat de littérature comparée à l’Université de Strasbourg en 2010), Nathalie Petibon joue sur hautbois baroque, classique et romantique, avec de multiples ensembles et orchestres historiquement informés, tels que Le Concert spirituel (H. Niquet), Les Surprises (L.-N. Bestion de Camboulas), Les Folies françoises (P. Cohën-Akenine), Die Kölner Akademie (M. Willens), Opera fuoco (D. Stern), Les Ambassadeurs (A. Kossenko), La Révérence (Ch. Coin)…